La Grande Famille des Mustélidés (Mustelidae)

La reproduction des loutres - Mustélidés (Mustelidae)

La famille des Mustélidés (Mustelidae) est composée de Belettes, martres, blaireaux et de loutres !

La taille et le poids des animaux de cette famille varie  :

  • Belette (25 – 300 g)
  • Loutre de mer (14,5 – 45 kg)

Organisation de la famille des Mustelidae

reproduction des loutres mustelidae famille

Apparus en Eurasie voici au moins 24 millions d’années, les Mustelidae forment la plus grande des familles au sein des Carnivora.

Les Subdivisions sont complexes. La famille est constamment en révision à mesure des nouvelles issues des analystes moléculaires et de la mise au jour de nouveaux fossiles.

La subdivision la plus évidente est celle qui sépare les loutres (sous famille des lutrinés) du reste de la famille qui est encore subdivisée en 7 sous-familles. Même le nombre d’espèce est fluctuant.

Après avoir été longtemps représentés par une seule espèce, les blaireaux asiatiques à nez de cochon ou balisaurs ont été divisés en 3 espèces distinctes en 2008.

Les techniques actuelles d’analyse moléculaire utilisées sur les autres branches de la famille pourraient bien aboutir à la description de nouvelles espèces, par exemple parmi les grisons.

Répartition des Mustelidae dans le monde

reproduction des loutres mustélidés répartition monde

Les mustélidés, originaire d’Eurasie, sont arrivés vers les Amériques et vers l’Afrique grâce aux colonisations successives.

Aujourd’hui, on retrouve la famille des Mustelidae partout dans le monde, à l’exception de l’Antarctique et de l’Australasie. Mais on retrouve la belette et l’hermine en Nouvelle-Zélande.

Caractéristiques des Mustelidae

la reproduction des loutres - Mustélidés (Mustelidae)La majorité des espèces actuelles sont des variations à partir de la forme la plus ancienne. Ce qui signifie des animaux terrestres avec un corps allongé, solitaire, prédateur de petits mammifères.

Comme on peut s’y attendre dans une famille aussi nombreuse et aussi diversifiée, les mustélidés ont évolué pour adopter des modes de vie variés. Par exemple aquatique sociales chez les loutres ou semi arboricoles chez les martres.

Comme leurs proches parents, les Mephitidae, la plupart des mustélidés possèdent des glandes anales produisant des sécrétions très odorantes.

Ces glandes sont particulièrement développées chez les zorilles, ainsi que chez le putois marbré. Ils peuvent projeter ces sécrétions pour se défendre.

Cycle de reproduction des Mustelidae

Les mustélidés se distinguent particulièrement par la prévalence de l’implantation différée. Elle leur permet de retarder le développement de l’embryon pour une période pouvant atteindre 11 mois.

Cette adaptation permet aux accouplements et aux naissances d’avoir lieu à la meilleure période, été et printemps. Ce sont des périodes où il est plus facile de trouver des partenaires et d’élever des jeunes.

C’est ainsi qu’une femelle de blaireau américain s’accouple normalement en été et met bas au printemps suivant. On pense qu’environ un tiers des mustélidés utilisent ainsi l’implantation différée. Il faut comparer ce chiffre à celui de moins de 0,05% pour l’ensemble des mammifères (la prévalence élevée chez les ours).

 

La Grande Famille des Mustélidés (Mustelidae)
5 (100%) 3 votes